Jeux turbulents : comprendre pour favoriser un cadre bienveillant

les pratiques ludiques spécifiques – formation

Il arrive que les enfants jouent à « des jeux dangereux ». Nous évoquons par exemple les jeux du foulard ou de la tomate (pas celui avec le ballon…) ou des jeux où les enfants se lancent des défis et vont « trop loin ».
En tant qu’adulte encadrant.e, nous sommes parfois démuni.es pour prévenir et réagir face à ces situations.
Mais s’agit-il vraiment de « jeux » ? Où commence la dangerosité d’un jeu ? Qu’est-ce qui la définit ?
Et le jeu turbulent, en avez-vous entendu parlé ?
Cette formation propose de réfléchir, échanger, acquérir des repères et des outils pour distinguer les jeux turbulents des agressions et pratiques dangereuses, comprendre les intérêts du jeu turbulent dans le développement de l’enfant, réfléchir à la place que nous pouvons leur donner au sein de nos structures socio-éducatives et construire un cadre sécurisant.

objectifs

  • Identifier ce qui est jeu et ce qui ne l’est pas.
  • Comprendre les enjeux des situations de jeux et des comportements.
  • Acquérir des connaissances sur les jeux turbulents et leur rôle dans le développement de l’enfant
  • Développer une réflexion sur la place que l’on peut donner aux jeux turbulents dans sa structure et comment peut-on la développer.
  • Acquérir des outils pour construire un cadre sécurisant et qui favorise le jeu libre.
  • Définir son rôle, cerner ses limites et adopter une posture professionnelle pour accompagner les enfants dans leur rapport au jeu et aux autres

contenus

  • Jeux turbulents ou dangereux : état des lieux des situations vécues et des représentations de chacun.e.
  • Définir l’activité ludique, les jeux turbulents, l’agression, le harcèlement.
  • Découverte du playwork – concept anglo-saxon du jeu libre.
  • Le jeu turbulent et le développement de l’enfant : intérêts, cadre, limites
  • La mise en place d’espaces et de temps de jeux turbulents : quel cadre mettre en place ? Quelle posture adopter ? Quel discours mettre en avant ?
  • Pratique de jeux, notamment d’opposition.

moyens pédagogiques

  • échanges de pratiques
  • apports théoriques
  • travaux en groupe
  • échanges et synthèse collective
  • atelier de découverte de jeux
  • bibliographie et ressources

public 

  • animateur·trices, éducateur·trices
  • de 4 à 16 participant·es

durée

minimum : 2 jours (12 h)

Cette formation peut être programmée à la Maison des Jeux ou dans un lieu de votre choix, lors d’une date à convenir ensemble.
Sa durée et son contenu peuvent être précisément adaptés à vos besoins.
Elle peut également être associée à d’autres formations.